IPA, qu’est-ce que ça veut dire?

Dernière mise à jour : 16 déc. 2021



IPA « I’Pe’l’Aille »

Élas, ce n’est pas tout à fait la vraie signification de l’abréviation « IPA », même si c’est probablement un peu ce qui sort de ta bouche quand tu as bu une pinte de trop.


IPA signifie India Pale Ale.


C’est un style de bière beaucoup plus populaire que les cennes noires en 2021.


Les brasseurs s’amusent à brasser la IPA et ses dérivés.


Les caractéristiques d’une IPA:

Ce type de bière est passé sous le nez des Britanniques, en premier.


À la base, la robe de la bière est claire, pâle, mais pas comme ton teint quand tu es malade.


C’est donc dire qu’on part d’une Pale Ale.


Le « India » vient du fait que la recette de bière a voyagé jusqu’en Inde, en bateau, pour les colonies Anglaises. C’est durant le voyage que la potion magique a continué de fermenter, ce qui lui apporte sa saveur aussi spécifique.

La IPA est forte en amertume et très houblonnée. Il fallait trouver un moyen de conserver le goût, puisque le voyage allait être plus long qu’un aller-retour Montréal-Laval.


Estimation de l’amertume avec l’IBU:

L’indice IBU (International Bitterness Unit) est souvent très élevé, dans une IPA. Plus l’IBU est élevé, plus ta face change quand tu n’es pas habitué d’en boire. C’est amère.


Quoi que nos brasseurs magiciens font d’excellentes IPA possédant un faible taux d’IBU.


Les dérivés de l’IPA:

C’est la partie un peu mélangeante car il y en a un peu (beaucoup). Va t’ouvrir une bière, j’enchaîne.


New England IPA (NEIPA):

La New England IPA (NEIPA) ne passe pas de mode depuis environ quatre ans. Elle fait tourner les têtes et quand tu la bois, elle TE fait tourner la tête.


C’est l’utilisation de masse de houblon en dry hopping (houblonnage à cru) qui va donner un côté trouble à la couleur de la bière. La parfum s’amplifie ainsi.


Les flocons, l’avoine et le blé vont apporter une certaine douceur à la bière, moins d’amertume.


Tu vas adorer te mettre le nez dans une pinte de NEIPA. Elle dégage beaucoup d’arômes. Elle a même des allures de gros jus, à ne pas confondre avec les p’tits jus, lorsque vous faites les lunchs pour l’école.


Brut IPA:

Tu vas me dire qu’une bière, c’est mouillé. Les brasseurs vont te dire qu’une Brut, c’est sec.

En gros, c’est sec en bouche mais mouillé si tu la renverses sur toi.


C’est que selon la méthode de brassage (selon l’enzyme), l’amidon se convertit en sucres. Les levures consomment les dextrines (transformées en glucose) après quelques jours de fermentation.


L’absence de sucres résiduels donnera alors un allure plus sèche à la bière.


White IPA, Belgian IPA, Red IPA, Black IPA. Leur style respectif, à la manière IPA.


Rye IPA:

La Rye IPA possède une touche épicée, en bouche. Elle est sec et son goût « rentre au poste » vu le seigle (céréale) qui est utilisé.


Hazy IPA:

La Hazy IPA utilise encore massivement le dry hopping. Le but est d’obtenir le trouble de la bière. Même Mesmer ne pourrait voir au travers d’une Hazy IPA.


Sa couleur jaune/orangée est encore plus resplendissante au soleil.


On ne veut surtout pas clarifier la bière car elle perdrait de sa saveur.


DDH IPA:

Ne demande pas ça chez La Senza pour ta blonde, c’est pas du tout la même chose. DDH IPA signifie Double Dry Hopping. Ici, il ne s’agit pas d’un seul houblonnage à cru mais bien de deux, successivement.


Une pluie d’arômes!



Milkshake IPA:

La Milkshake est une IPA version 2.0 sucrée et fruitée. C’est un style un peu plus lourd. On y ajoute des fruits, de la vanille et…du lactose! Encore ici, ce sont des bières très troubles.


Du Dairy Queen pour adultes, rien de moins!


Les meilleures IPA du Québec:

Les IPA et ses dérivés se sont démarqués, dans nos festivals, au Québec.


Dans une boutique Tite Frette près de chez toi, tu peux encore trouver des gagnantes des dernières éditions du Festival bières et saveurs de Chambly (la grande brasse).


Mets la main sur L’IPA du Nord-Est de chez Boréale ou sur la Ta Meilleure de chez Lagabière!


Le Québec n’a pas terminé, avec la IPA. On a du plaisir à la boire, encore et encore.

341 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout